050915 • En appartement à Paris • Yair Yona (isr)

11951140_762425590532634_8563527282656409895_n10422572_762425603865966_2909636394325370122_n11954715_762425623865964_4337554437951248795_n11949503_762425637199296_3465578080914677535_n

Yair Yona photographié par Laurence Buisson

Gidi_Meir_Morris-LondonPortraitPhotographer-YairYona-4-2

Excellent guitariste acoustique hautement influencé par l’école guitaristique Takoma (John Fahey, Robbie Basho, Leo Kottke, etc…) et l’univers du fingerpicking de Bert Jansch, Yair Yona embrasse ses styles fondamentaux en ses propres termes, créant ainsi son propre langage de manière somptueuse, générant une musique hautement authentique/personnelle et élevante.

Ayant grandi et résidant encore à Tel-Aviv, métropole complexément agitée et « compliquée » s’il en est, il n’est pas facile pour un musicien dont le médium est la guitare acoustique et dont l’intérêt porte sur le rock et jazz underground/expérimental de ne pas se sentir isolé. Avec tous les challenges et tensions géopolitiques inhérent à la région (aujourd’hui plus que jamais peut-être), Yona Yair a réussi à naviguer parmi les innombrables obstacles/problématiques d’une ville/région sous très haute tension avec une énergie pure et abrupte à la fois, se dédiant au mieux à son amour-artisan de la guitare, source éclatante d’une créativité hautement talentueuse et désireuse d’écarter au maximum des rideaux semblant terriblement impossibles à ouvrir. Auteur de 2 albums, dans le genre, magistraux, tout de suite portés aux nues par les amateurs ou les connaisseurs de la guitare acoustique underground ou encore surtout par un des héros du genre, le Maître Glenn Jones en personne, son premier album « Remember » sorti sur l’excellent label Strange Attractors s’est retrouvé dans les listes des meilleurs albums de l’année dans diverses revues et magazines spécialisés. Il vient de sortir un deuxième album, « World Behind Curtains« , affirmant/asseyant définitivement Yair Yona comme une figure majeure de la guitare acoustique « post-Takoma » actuelle.

Profondeurs de jeux dynamiques, composition expressives, arrangements majestueux, ornements sonores de première main ; Yair Yona peut approcher son instrument de manière agressive et emplie de « muscularité » punk rock ou le caresser avec de gracieuses et languissantes/ardentes techniques de « fingerstyle ». Virtuose multi-coloré et multi-facette, alternant dérives cinématiques, éclaboussures, propulsions vers l’avant, combustions, allures furieuses, tempérances, embrasements, touches bohémiennes/gypsy, etc…

Yair Yona déverse un prisme densément feuilleté, mêlant Leo Kottke avec Godspeed You ! Black Emperor, James Blackshaw avec la musique tzigane de l’Europe de l’Est, Robbie Basho avec le rock des seventies, etc, etc..

Une parfaite et hautement colorée palette sérénade guitaristico-acoustique pour merveilleusement s’incurser dans la nuit dominicale.

(Un texte de Sixto, Cave12/Genève, merci à lui!)

« What Yair Yona do is something a little different, while employing the same general idiom, adding to the Americana Russian flairs, Egyptian influences and an abundance if humor along the way…” (Foxy Digitalis)

Remember‘ (2011, Strange Attractors)

World Behind Curtains‘ (2012, Strange Attractors)

Yair Yona en vidéo

Publicités